Maurice Bonnand

Issu d’une famille de forgeron de Saint Martin La Plaine (42), il apprend «théoriquement» le métier dans une école technique de rive de Gier, mais surtout dans l’atelier familial et auprès d’artisans du pays.

Le «déclic sculptural» a lieu quand il «débarque» à La Roque Gageac en 1990. Allez savoir pourquoi? Le site, le paysage, le calme, la luminosité.... peut-être? L’envie et la nécessité de s’exprimer sûrement!

Un coup de chapeau pour cet artiste qui, par ailleurs, sait très bien choisir son couvre chef.

Autodidacte en sculpture fer, ses oeuvres des plus grandes aux plus petites, ont fière allure et l’élégance que traduit sa propre silhouette

Louis Cornil