Sylvain Croisy

Ma démarche est fondée sur le plaisir de créer, d’inventer, de construire, sur le plaisir du regard et des regards et sur celui d’être.

L’objet sculpture, image de mes fantasmes et de mon inconscient ; de ma vie quoi !!! devient une tranche de vie, l’instantané d’une multitude d’informations reçues ou / et en cours de réception. Informations politiques : revendication permanente de la liberté et de la paix. Informations philosophiques : recherche du sens.

Informations visuelles : esthétisme des formes et des combinaisons géométriques dans les différents espaces de vie (privé, naturel, industriel...).

Informations auditives : musique rock et jazz, rythme de l'outil sur la matière. Informations tactiles : sensations de la caresse ou du touché d’une peau, d’une ma- tière vivante ou fossile, du feu et de tout ce qui me paraît touchable ou caressable. Informations gustatives : je les garde pour un bon repas avec du bon vin.

Plus toutes les autres informations qui font de ma psyché ce que je suis. C’est cette multitude que je peux retrouver dans le mélange des matières et aussi ce droit à la différence du sens et des signes.

Je recherche dans la création, ce moment tellement jubilatoire et personnel où je sais que mes mains comprennent le message de mon inconscient et de son interprétation dans l’improvisation d’une série de compositions esthétique qui se construit dans les gammes de la matière brute. La taille et la composition directe sont les bases techni- ques de mon activité sculpturale.

Je fouille ce que recèle cette matière, ce qu’elle me permettra d’atteindre dans sa complexité naturelle. J’essaye de la comprendre, je la caresse et j’explore ses limites ou mes limites pour qu’elle me révèle ce que je crois attendre.